image de la bannière « earth »

earth

une visualisation des conditions météorologiques mondiales
prédites par des superordinateurs
mises à jour toutes les trois heures

 

estimations des courants océaniques de surface
mises à jour tous les cinq jours

 

températures océaniques de surface et
anomalie par rapport à la moyenne quotidienne (1981-2011)
mises à jour quotidiennement

 

vagues océaniques
mises à jour toutes les trois heures

artwork acheter des œuvres de Point.B Studio pour aider à soutenir ce site

licensing

contact inquiries@nullschool.net for licensing or other questions

Communauté Page Facebook
Auteur Cameron Beccario @cambecc
Version Libre de source github.com/cambecc/earth
Modules D3.js
backbone.js
when.js
node.js
Données Météorologiques GFS (Global Forecast System)
EMC / NCEP / NWS / NOAA
Données sur les courants océaniques OSCAR
Earth & Space Research
Température de Surface de la Mer RTGSST (Real Time Global Sea Surface Temperature)
MMAB / EMC / NCEP / NWS / NOAA
Vagues océaniques WAVEWATCH III
MMAB / EMC / NCEP / NWS / NOAA
Aérosols et Chimie GEOS-5 (Goddard Earth Observing System)
GMAO / NASA
Décodeur GRIB/NetCDF UCAR/Unidata THREDDS
Données géographiques Natural Earth
Hébergement CloudFlare
Amazon S3
Polices M+ FONTS
Google Noto Fonts
Font Awesome
Gestion de la Traduction OneSky
Échelles de couleurs chroma.js
ColorBrewer2.org
Kindlmann Linear Luminance
MYCARTA
Dave Green's cubehelix
Papillon Waterman watermanpolyhedron.com
Prototype 東京風速
Inspiration HINT.FM wind map

la pression atmosphérique correspond approximativement à l’altitude
plusieurs couches de pression atmosphérique sont intéressantes d’un point de vue météorologique
les données de ces couches sont présentées comme si la terre était complètement lisse
remarque : 1 hectoPascal (hPa) = 1 millibar (mb)

1000 hPa 00,~100 m, Conditions proches du niveau de la mer
850 hPa 0~1,500 m, couche limite planétaire, basse
700 hPa 0~3,500 m, couche limite planétaire, haute
500 hPa 0~5,000 m, vorticité / tourbillon
250 hPa ~10,500 m, courant-jet
70 hPa ~17,500 m, stratosphère
10 hPa ~26,500 m, encore plus de stratosphère

la couche « Surface » représente les conditions au niveau du sol ou de l'eau
cette couche suit les contours des montagnes, des vallées, etc.

 

les couches superposables montrent une autre dimension de données au moyen de couleurs
certaines superpositions sont pertinentes à une hauteur spécifique
tandis que d’autres le sont pour toute l’épaisseur de l’atmosphère

Vent vitesse du vent à la hauteur spécifiée
Temp température à la hauteur spécifiée
HR humidité relative à la hauteur spécifiée
DPE Densité de Puissance Éolienne Instantanée
mesure de la puissance éolienne disponible : ½ρv3, où ρ est la densité de l’air et v la vitesse du vent
EPT Eau Précipitable Totale
quantité totale d’eau dans une colonne d’air s’étendant depuis le sol jusqu’à l’espace
CELT Contenu en Eau Liquide Total
quantité totale d’eau contenue dans les nuages présents dans une colonne d’air s’étendant depuis le sol jusqu’à l’espace
AP3H Accumulation des Précipitations Pendant 3 Heures
quantité de précipitations au cours des trois prochaines heures
EPCD Énergie Potentielle de Convection Disponible
indique la poussée de l'air, une mesure de l'instabilité atmosphérique et prédicteur de temps violent
PMNM Pression Atmosphérique Moyenne au Niveau de la Mer
la pression d'air réduite au niveau de la mer
II Indice d'Inconfort
température atmosphérique perçue comme une combinaison de l'indice de chaleur et du refroidissement éolien
TSM Température de Surface de la Mer
temperature de surface océanique
ATSM Anomalie de Température de Surface de la Mer
différence de température de l'océan de la moyenne quotidienne au cours des années 1981-2011
HVS Hauteur Significative
valeur quasi similaire à la hauteur moyenne des vagues estimée par un « observateur qualifié »
COsc Concentration de Monoxyde de Carbone en Surface
la fraction de monoxyde de carbone présente dans l'air à la surface de la Terre
CO2sc Concentration de Dioxyde de Carbone en Surface
la fraction de dioxyde de carbone présente dans l'air à la surface de la Terre
SO2sm Masse de Dioxyde de Soufre en Surface
quantité de dioxyde de soufre présente dans l'air près de la surface de la Terre
DUex Extinction des Poussières
epaisseur optique des aérosols (EOA) d’une source de lumière de 550 nm en présence de poussières
SO4ex Extinction des Sulfates
epaisseur optique des aérosols (EOA) d’une source de lumière de 550 nm en présence de sulfates

à propos des vagues océnaniques

Hauteur Significative est la hauteur moyenne du tiers des plus hautes vagues à un point donné de l’océan. Il y a un grand compte-rendu ici décrivant ce que cela signifie.

Période de pic de vagues est la fréquence (inverse) des vagues les plus énergiques passant par un point particulier, générée par le vent ou la houle. Certes, il y a beaucoup plus de groupes de vagues se déplaçant à travers une zone, chacun dans des directions différentes, mais en essayant de les montrer tous devient rapidement complexe. Au lieu de cela, nous montrons un groupe de vagues contribuant à plus d'énergie. Cela a pour effet, cependant, de créer des «frontières» entre les régions de l'océan où le groupe d'ondes # 1 passe soudainement à la deuxième place. Souvent, ces limites représentent les fronts de houle, mais d'autres fois, ils ne sont que des artefacts du mécanisme de classement.

à propos des concentrations de CO2
for dates earlier than 2017-01-24 04:30 UTC

Lors de la mise en œuvre de la visualisation de la concentration de surface du CO2, j’ai constaté que le modèle GEOS-5 de la NASA présentait une concentration moyenne globale significativement différente de celles généralement rapportées. Par exemple, selon les données du 23/11/2015 à minuit (heure UTC), la moyenne globale calculée est seulement de 368 ppmv tandis que les observatoires de CO2 rapportent des concentrations de près de 400 ppmv. GEOS-5 a été construit dans les années 2000. Aussi, est-il possible que ce modèle ne tienne pas compte de l’accumulation du CO2 atmosphérique au cours du temps. Il s’agit toutefois d’une simple spéculation. Je n’en suis pas certain.

Afin d’aligner les résultats de GEOS-5 avec ceux des modèles contemporains, j’ai ajouté une compensation uniforme de +32 ppmv, augmentant ainsi la moyenne globale jusqu'à 400 ppmv. Cette démarche n’est pas scientifiquement valide, mais elle permet d’illustrer la discussion actuelle autour du CO2 atmosphérique. Bien entendu, j’accueillerai volontiers une approche plus rigoureuse ou une explication concernant les valeurs calculées par le modèle GEOS-5.

From 2017-01-24 04:30 UTC, this adjustment is no longer necessary because GEOS-5 appears to have been upgraded.

avertissement

Les données GEOS-5 (constituant les couches de superposition « Chimie » et « Particules ») sont fournies avec la clause de non-responsabilité suivante: Les prévisions utilisant le système GEOS sont expérimentales et produites à des fins de recherche uniquement. Leur utilisation à toute autre fin n’est pas recommandée.

à propos des aérosols et du coefficient d’extinction

Un aérosol est une particule solide ou liquide présente dans l'atmosphère. Ces particules sont généralement de la poussière, de la fumée, de la suie et des gouttelettes d’eau (nuages). Elles affectent le rayonnement solaire principalement par absorption et diffusion. Ces effets se combinent pour réduire la quantité de lumière atteignant la surface terrestre. Cette perte d'énergie du rayonnement à mesure qu’elle traverse l’atmosphère est appelée coefficient d’extinction.

Une mesure courante de ce coefficient est l’épaisseur optique des aérosols (EOA), qui est le (logarithme du) rapport entre l'intensité de lumière incidente et celle transmise. Elle nous aide à comprendre comment la présence de particules « épaissie » l’air.

raccourcis clavier

e afficher le menu
escape fermer la boîte de dialogue/le menu
k avancer dans le temps
shift-k avancer dans le temps rapidement
j reculer dans le temps
shift-j reculer dans le temps rapidement
n aller au temps présent (données les plus récentes)
i monter d'un niveau de pression
shift-i monter à la stratosphère
m descendre d'un niveau de pression
shift-m aller à la surface
g activer/désactiver la grille
p activer/désactiver l'animation
shift-h activer/désactiver le mode haute définition

traducteurs

1599763839 2451158917 afropolakwot agagey Aleksander Alexander Kirilov Alexey Dmitriev Alexey Korsakov AlexOrlovets Anderson Porto Andrea de Franco Andrey Bagmanov Antonpek arquerogonza Artur Wisniewski ashawesoman ashvin.j.sherathiya astrostrong asveruz atom benji.poirier bgij bidulem3 Birg3r Bohuslav Šín Bram Versteeve Bryan carina.bringedal carlofrc Ching-ping Yu Christian Leroux contact cuxcoll Daniel Bartsch Daniel Isak Marinosson Daniel Rakoczy danielruiz1636 Darlite Denat250 deus.05 dlo.daniel Dominic Douglas dsantosgtm egarpunov elier.pila Eric Kim essaii32 estefilippini fantasy_lcl Felipe Faria FranklinZhang Frederik T. de Ridder georg.loesel gherlainfo Gian Centeno gporter.seadog graceang grol2901 holgersson Ignacio Sanz InfoSecOne Jiří Batelka Joao Correia jocelot Jomari Joseph Barrera Jonathan Yang juanpaexpedite kjetil.hoiby ku5an2901 laurapaccini leandro1212 lretamal Luboš Motl marcello.carreira Mark markeletona Markus Schley Martine Bolzinger mavilesilva melfi Melissa Ortiz Massó Meow Wang mgb mikami_1966.1118 mikele.fit95 Miquel Bayo Moreno MirageF1AZ Miroslaw Lisiak m_strugale nando nunolava1998 Olivier OLS-RU Oğuzhan Arı Paul Bachem Paweł Kowalczyk pdobrev Personim Intaned Philippe Jabet Plamen Dobrev ProffLex P_A_N_D_A_M_A_N Rafael Nonato Bassora rajeshgodvani RaskiPL Riccardo Monfardini robertrosalex Roger Helman Roller978 rosariainpo santiago.giraldoc sapan021 sarogrom september43 silverhaze030 Simone Dragoni siudzin98 sombrasbaul Somil Thesia Stephen Flynn Steven Sunny Miu Thomas Middelveld Thorsten Schleicher tigormal tigra200sx torstenleibrich ultordima Vasily Tarasenko vhc1967 Víctor Velarde wasted webfreelance wtlovergirl xesmedic xorpid xsqz yaawwad Yauhen Bahashou Youngmin Jeon Yukun Chen Zulus 피시 Οverlord Александр Попов Вячеслав Епиков

Les données GEOS-5 utilisées sur ce site ont été fournies par le Global Modeling and Assimilation Office (GMAO) du centre de vols spatiaux Goddard de la NASA par le biais du portail de données en ligne du centre de la NASA pour la simulation du climat.

les données météorologiques et océaniques sont générées par des modèles numériques

earth.nullschool.net ne donne aucune garantie quant à l’exactitude des données

Copyright (c) 2017 Cameron Beccario